Profil de la coquerelle, blatte Américaine

La femelle dépose de 6 à 14 oothèques, contenant environ 10 oeufs, qu’elle cache dans les fissures ou qu’elle enterre sous les débris à l’abri de la lumière. Les capsules d’oeufs peuvent parfois être collées aux surfaces. La période d’incubation est de 38 à 49 jours. Les nymphes muent 13 fois avant d’atteindre le stade adulte. Le stade nymphal varie entre 284 et 616 jours (en moyenne 450 jours). Les adultes peuvent vivre de 2 à 3 ans…

Insecte de l’ordre des orthoptères et de la famille des blattidés.

Description

La blatte américaine est un insecte de taille assez grande (27 à 45 mm), corpulent et de couleur brun rouge avec un pronotum (bouclier) brun jaunâtre, orné de deux grandes taches diffuses de couleur marron. Les ailes du mâle dépassent l’extrémité de l’abdomen de 4 à 8 mm. Les ailes de la femelle adulte sont de longueur à peu près égale à l’abdomen. Une ébauche d’ailes apparaît après la 3e ou la 4e mue. Les deux sexes ailés ont la capacité de voler pour se déplacer.

Originaire d’Afrique tropicale, la blatte américaine est répandue sur tous les continents. On la retrouve dans les soubassements, les systèmes d’égouts, autour de la tuyauterie, dans les restaurants, les hôtels, les tours à bureaux, les industries alimentaires et pharmaceutique et même chez les producteurs d’œufs d’incubation. Elle se déplace rarement d’un étage à un autre mais plutôt de façon horizontale.

La femelle dépose de 6 à 14 oothèques, contenant environ 16 oeufs, qu’elle cache dans les fissures ou qu’elle enterre sous les débris à l’abri de la lumière. Les capsules d’oeufs peuvent parfois être collées aux surfaces. La période d’incubation est de 38 à 49 jours. Les nymphes muent 13 fois avant d’atteindre le stade adulte. Le stade nymphal varie entre 284 et 616 jours (en moyenne 450 jours). Les adultes peuvent vivre de 2 à 3 ans.

Le développement lent de cet insecte au Québec a pour conséquence qu’on le retrouve rarement à un niveau d’infestation élevé. Les infestations sont cependant parfois récurrentes et reviennent année après année.

Sa présence peut être reliée à des importations de plantes exotiques, de divers produits ou bagages infestés lors de voyages internationaux, mais sa propagation se produit principalement par les réseaux d’égouts et les systèmes de drainage.